Sans titre

Dans le couvent des capucines

Gisait le corps du maréchal,

Frère du dévot cardinal.

« Ce morceau n'est pas pour semblable gredines,

Dit aussitôt la Vanité;

Si Noailles fut mis où gît royale race,

Pour Noailles au moins faut une cathédrale.

Qu'en dis-tu, dame Humilité ? 

— Je ne me mêle point de ce que vous faites,

J'évite les lieux où vous êtes ;

Les Noailles d'ailleurs sont gens à grand fracas.

Vous les connaissez tous, je ne les connais pas. »

Numéro
*0035


Description

12 vers

Notes

Lorsque le premier maréchal de Noailles, père de celui d'aujourd'hui, est mort, le cardinal son frère voulut le faire enterrer honorablement dans la grande église de Paris. En attendant que le mausolée fût prêt, on mit en dépôt le cadavre chez des religieuses. Cela donna occasion à ce dialogue (M.).


Références

Raynal, Nouvelles littéraires, in CL, ed. Tourneux, t.I, p.200 (1748)

Mots Clefs
Famille Noailles, le maréchal et le cardinal