Sans titre

Ta lettre, Merlin, me propose

Qu’un gros sot en rimes compose

Des vers par lesquels il me point :

Tiens-toi sûr qu’en rimes n’en prose,

Celui n’écrit aucune chose

Duquel l’ouvrage on ne lit point.

Numéro
*0650


Année
Inconnue

Description

Sixain


Références

Choix d'épigrammes, p. 13

Mots Clefs
Satire d'un sot et mauvais poète