Sans titre

Colin, tu portes dans les cieux

Comme un ouvrage sans exemple,

Les vers d’André qui dîne mieux

Que bourgeois du marais du Temple ;

Tu le traites de grand rimeur,

Et veux qu’il donne à l’imprimeur

Ce que le vin lui fait écrire :

Flatteur le premier de ce temps,

Je vois, Colin où tu prétends :

Tu veux manger, et non pas lire.

Numéro
*0662


Année
Inconnue

Auteur
Maynard

Description

Dixain


Références

Choix d'épigrammes, p. 19

Mots Clefs
Satire d'un poète flatteur par intérêt