Sonnet

                             Sonnet

Armand, environné de grandeur et de gloire

Plus que n’est de rayons le grand astre du jour,

A qui tous les plus grands mêmes faisaient la cour

Dans le fleuve d’oubli enfin est allé boire.

 

Sur ce victorieux la mort a la victoire,

Mais tant que parmi nous il a fait son séjour,

Pour le bien de l’État il montra tant d’amour

Qu’avec étonnement on en lira l’histoire.

 

On ne peut estimer ses belles actions,

Son nom épouvantait toutes les nations

Et toujours sa vertu fut de bonheur suivie.

 

Bref, jusqu’à son trépas il eut un même sort

Et le peuple aima tant le voir durant sa vie

Que chacun à l’envi désirait le voir mort.

Numéro
*0205


Année
1642

Description

Sonnet

Notes

Ci-gît 0143


Références

Arsenal 3128, f°40r-40v

Mots Clefs
Richelieu