Sonnet

                            Sonnet

Ci-gît le corps d’Armand, et son âme est damnée,

Ou l’oracle divin n’a pas dit vérité.

La Pâque qui fila sa noire destinée

N’a pu voir plus longtemps son infidélité.

 

Il chassa de son roi la mère infortunée

Et la fit en exil mourir de pauvreté

Un grand prince a senti de sa rage obstinée

Par un perfide coup l’insigne cruauté.

 

Il arma sans raison la moitié de la terre

A tous les gens d’honneur il déclara la guerre

Et les fit immoler à son ambition.

 

Il ruina la France et s’en rendit le maître.

Docteurs, qui recélez ce voleur et ce traître

Peut-il être sauvé sans restitution ?

Numéro
*0162


Année
1642

Description

Sonnet

Notes

Ci-gît 0097


Références

Arsenal 3128, f°32v - Trésor des épitaphes, p.13 (incomplet)

 

Mots Clefs
Richelieu