Sonnet

                   Sonnet

Ci-gît celui qui n’a point d’âme,

Enterré de nuit en secret

De même qu’un voleur infâme

Qu’on a transporté du gibet.

 

En vivant il trouva des charmes

De voir les peuples soupirer,

Et s’enivra de tant de larmes

Qu’en mourant il n’en put jeter.

 

Toute la science empirique

Sur un si méchant politique

A servi d’inutile effet.

 

Sa mort donne de l’espérance,

Et l’on voit respirer la France

Du dernier soupir qu’il a fait.

Numéro
*0288


Année
1642

Description

Sonnet

Notes

Ci-gît 0228


Références

Tableau de la vie de Richelieu, p.116

Mots Clefs
Richelieu