Sonnet

            Épitaphe de Louis XIII

Sous ce marbre repose un monarque françois

Que ne saurait l’envie accuser d’aucun vice.

Il fut et le plus juste et le meilleur des rois ;

Son règne fut pourtant celui de l’injustice.

 

Sage en tout, il ne fit jamais qu’un mauvais choix,

Dont longtemps nous et lui portâmes le supplice.

L’orgueil, l’ambition, l’intérêt, l’avarice,

Revêtus de son nom, nous donnèrent des lois.

 

Vainqueurs de toutes parts, esclave dans sa cour,

Son tyran et le nôtre à peine sort du jour

Que dans la tombe même il le force à le suivre.

 

Jamais pareils malheurs furent-ils entendus ?

Après trente-trois ans sur le trône perdus,

Commençant de régner, il a cessé de vivre.

Numéro
*0219


Année
1642

Description

Sonnet

Notes

Ci-gît 0159


Références

Nouveau Siècle, t.I, p.31

Mots Clefs
Richelieu