Sans titre

La Sorbonne est heureuse et riche

D’avoir reçu un si grand bien

Dont jadis la maison d’Autriche

Eût donné la moitié du sien.

 

Bon Dieu, que la Sorbonne est riche

De posséder gratis un bien

pour lequel la maison d'Autriche

Eût donné la moitié du sien. (BHVP, MS 555)

Numéro
*0061


Année
1642

Description

Quatrain

Notes

ci-gît 0010


Références

Lyon BM, MS 756, f°130v - Arsenal 3128, f°40r - Nouveau Siècle, t.I, p.14 - Tableau de la vie de Richelieu, p.55 - BHVP, MS 555, f°18v

Mots Clefs
Richelieu