Sans titre

Lisez tout bas sans faire de bruit,

Peur d’éveiller la triste cendre

D’un qui fut contraint de s’étendre

Dessous les ombres de la nuit.

Il fut grand, heureux et malin

Et maintenant descend et tombe

Du haut du trône dans la tombe

Où sa carrière prend sa fin.

Il renversa toujours l’État,

Même Nicole la geôlière 

Sans cesse mouille sa paupière

De se voir proche d’un ingrat.

Son grand chapeau de cardinal,

Sa longue robe et son épée

Au sang des innocents trempée,

Rougissent d’avoir fait du mal.

Numéro
*0347


Année
1642

Description

16 vers

Notes

Ci-gît 0287


Références

Tableau de la vie de Richelieu, p.189-90

Mots Clefs
Richelieu