Sans titre

On dit qu’il faut porter au Havre

Le cardinal et son cadavre 

Pour l’enterrer dessus son or

Qu’il aima tant avant sa mort.

Mais d’autres, plus injurieux,

Disent que le conseil des dieux

Fut que sa charogne pourrie

En fut jetée à la voirie.

Aussi dit-on que son tombeau,

Quoiqu’à présent le lieu soit beau,

Si j’ai mémoire assez bonne 

Fut le privé de la Sorbonne.

Numéro
*0307


Année
1642

Description

12 vers

Notes

Ci-gît 0247


Références

Tableau de la vie de Richelieu, p.130

Mots Clefs
Richelieu