Sans titre

Enfin ce grand esprit, ce cœur ambitieux,

Ce fier épouvantail de toute la nature,

S’en va pompeusement droit à la sépulture

Et paraît en sa mort encore impérieux.

Il veut que son convoi soit de rouge parure.

Dieux, il chérit encore la fatale peinture

Qui servit à l’éclat de ses faits glorieux.

De mille cruautés les mains toutes trempées,

Sur un fleuve de sang de cent têtes coupées,

Il va superbement attaquer Lucifer,

Et n’ayant pu ravir l’empire de la terre,

Toujours aimant l’horreur, le carnage et la guerre

Il s’en va la porter au royaume d'Enfer.

Numéro
*0304


Année
1642

Description

13 vers

Notes

*0244


Références

Tableau de la vie de Richelieu, p.127-28

Mots Clefs
Richelieu