Sans titre

L’an mil six cent quarante-deux,

Le corps d’un État langoureux

Se guérit en perdant un membre,

Le quatrième de décembre.

A la fin est privé du jour

Ce faux idole de la cour ;

Il est gisant dans cette fosse

Le cardinal de Richelieu

Qu’en France on tenait pour un dieu ;

Il est à bas ce grand colosse.

Passants, qui voyez son tombeau,

Apprenez que c’est au bourreau

D’en verser un torrent de larmes

Et de publier hautement

Qu’en perdant son fidèl Armand

Il perd l’usage de ses armes.

Numéro
*0268


Année
1642

Description

16 vers

Notes

Ci-gît 0208


Références

Tableau de la vie de Richelieu, p.95

Mots Clefs
Richelieu