Sonnet

                             Sonnet

Le grand Colbert est mort ; pleurez, gens de finances ;

Pleurez, gros partisans, pleurez, donneurs d’avis.

Cet esprit si profond qui vous a tant servis,

Ne saurait plus troubler le repos de la France.

 

Ambitieux parents qu’une injuste licence

Avait impunément de nos biens enrichis,

Superbes alliés, ducs, comtes et marquis,

Pleurez, ce grand revers détruit votre espérance.

 

Et vous les confidents, favoris, alliés,

Qui deveniez soudain de fameux maltôtiers,

C’est vous dont la douleur doit bien être infinie.

 

Je vais vous en apprendre un sujet singulier ;

Peut-être ignorez-vous que ce rare génie

Apprenait le latin pour être chancelier.

Numéro
*0251


Année
1683

Description

Sonnet

Notes

Ci-gît 0443


Références

Nouveau Siècle, t.II, p.21

Mots Clefs
Colbert