Sans titre

                             Sonnet

Superbes bâtiments, autant que magnifiques,

Ouvrage qui n’est rien que l’effet des malheurs ;

Pavillons élevés sur le débris des mœurs

Qui causent aujourd’hui la misère publique.

 

Ordre bien observé dans toute sa fabrique,

Lambris dorés et parés de diverses couleurs,

Détrempés dans le sang et dans l’eau de nos pleurs,

Pour assouvir l’humeur d’un conseil tyrannique.

 

Pourpre rouge de feu, de mil embrassements,

Balustres, pourmenoirs, superbes ornements

Grand portail enrichi de piliers et de niche,

 

Tu portes en écrit un nom qui te sied mal

On devrait te nommer l’hôtel du mauvais riche

Avec plus de raison que palais cardina1l.

  • 1. Et non pas comme on fait, le Palais cardinal (BHVP, MS 561)

Numéro
*0067


Année
1642

Description

Sonnet

Notes

Ci-gît 0016


Références

Lyon BM, MS 756, f°131 - Arsenal 3128, f°40v - Nouvelles de l’autre monde, p.25 - Tableau de la vie de Richelieu, p.72 et 141-42 - BHVP, MS 551, p.16

Mots Clefs
Richelieu