Sans titre

Le cardinal de Richelieu étant mort, on le mena en pompe funèbre à la maison de Sorbonne pour y être inhumé. On remarqua que contre l’ordinaire il n’y avait point de croix à la tête du convoi, ce qui fit dire ces mots à un spirituel malicieux qu’il n’y avait point de croix, parce que le corps du défunt était la croix publique et l’instrument de nos maux.

Numéro
*0187


Année
1642

Description

Prose

Notes

Ci-gît 0123


Références

Arsenal 3128, f°37r

Mots Clefs
Richelieu