M. le cardinal parle

                   Sonnet

M. le cardinal parle

De mon auguste nom la grandeur souveraine

A fait trembler d’effroi le plus audacieux

Et j’ai fait arriver mes soins laborieux

Où ne pouvait aller une prudence humaine.

 

J’ai donné de l’éclat à la pourpre romaine

Par mes veilles mon Roi toujours victorieux

S’est acquis un renom partout si glorieux

Que le Tibre n’est plus si fameux que la Seine.

 

Tout l’univers qui voit ces succès non pareils

Haïssant ma fortune et louant mes conseils

Met encore mon nom jusqu’au-dessus des anges.

 

Vit-on jamais héros à la gloire aspirant

Après tant de hauts faits rapporter en mourant

Une haine publique avec des louanges1 ?

  • 1. une gloire publique (BHVP, MS 561)

Numéro
*0196


Année
1642

Description

Sonnet

Notes

Ci-gît 0134


Références

Arsenal 3128, f°38v-39r - BHVP, MS 555, f°10v

Mots Clefs
Richelieu