Sans titre

Je n’ai jamais pu voir Jules ni sain ni malade,

J’ai reçu maintes rebuffades

A sa porte et sur son degré.

Mais enfin je l’ai vu sur son lit de parade

Et je l’ai vu fort à mon gré.

Numéro
*0459


Année
1661

Description

5 vers

Notes

Ci-gît 0323


Références

Arsenal 3128, f°16r - Nouveau Siècle, t.I, p.411 - Tableau de la vie de Mazarin, p.212

Mots Clefs
Mazarin