Rondeau

                   Rondeau

Il est passé, il n’est plus en ces lieux,

Il est crevé, ce monstre ambitieux

Qui ravageait tous les biens de la France ;

Pour nous, le Ciel en a pris la vengeance

En le plongeant pour jamais dans les feux ;

Dedans son règne il était fort heureux,

Qu’on die de lui en toute assurance,

Il est passé.

 

En cet état, dans des cachots affreux,

A tout moment il présente des vœux

Pour se tirer de la longue souffrance ;

Il n’est plus temps de faire pénitence ;

Chacun le dit, et d’un ton fort joyeux.

Il est passé.

Numéro
*0549


Année
1661

Description

Rondeau

Notes

Ci-gît 0414


Références

Tableau de la vie de Mazarin, p.224-25

Mots Clefs
Mazarin