Abeille arrivant à Paris

Abeille arrivant à Paris1

D’abord pour vivre vous chantâtes

Quelques messes à juste prix ;

Puis au théâtre vous lassâtes

Les sifflets par vous renchéris ;

Quelque temps après ennuyâtes

De Mars un des grands favoris,

Chez qui pourtant vous engraissâtes ;

Enfin, digne aspirant, entrâtes

Chez les quarante beaux esprits

Et sur eux-mêmes l’emportâtes

A forger d’ennuyeux écrits.

 
  • 1. Voici une épigramme de M. de la Faye contre l’abbé Abeille, auteur des tragédies d’Argélie, de Coriolan et de Lyncée […] Il était fort prévenu en sa faveur, au dessous du médiocre, et méprisé des gens de lettres ; il a été de l’Académie par la protection de son patron.

Numéro
*0033


Auteur
La Faye, également attribuée à Racine par Collé

Description

11 vers


Références

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p. - Collé, I, 62

Mots Clefs
l'abbé Abeille, médiocre auteur, ridiculisé