Comparaison des Maximes des saints et de Télémaque

Comparaison des Maximes des saints et de Télémaque

Qui voudra comparer les maximes des Saints

A Télémaque écrit dans le style d’Homère,

Trouvera que l’auteur a deux divers desseins,

Qui, malgré lui, le font à lui-même contraire :

Dans l’un, que de solidité,

Tout y tend à la vérité,

Et dans l’autre, tout est chimère.

Parlons un peu plus clairement,

Puisqu’il faut donc que je m’explique :

Le solide, c’est le roman,

Le frivole, c’est le mystique.

Numéro
*0012


Année
1698

Description

11 vers


Références

Berbier-Vernillat, III, 31

Mots Clefs
Comparaison des Maximes des saints et de Télémaque, deux oeuvres de Fénelon