Sans titre

Passant, qui de ce monde admire les appas,

Qui t’admire toi-même, et te plais en ton être,

Arrête et lis ces vers ; ils te feront connaître

Quelle est la vanité des choses d’ici-bas.

Richelieu, dont le nom remplit toute la terre,

Qui pour nous mettre en paix porta partout la guerre,

Qui confondit l’orgueil des plus superbes rois,

Qui fit craindre Louis à l’égal de la foudre,

Qui mit l’Ebre, le Rhin et le Pô sous ses lois

Dessous ce grand tombeau n’est plus qu’un peu de poudre.

Numéro
*0141


Année
1642

Description

Dixain

Notes

Ci-gît 0075


Références

Arsenal 3128, f°28v - Trésor des épitaphes, p.16

Mots Clefs
Richelieu