Sans titre

Ici gît ce grand cardinal

Qui fit trembler la terre et l’onde

Pendant qu’il tint le gouvernail

Des Gaulois la machine ronde.

Il était la terreur du monde

Et crois pour moi, en vérité,

Que dans les abîmes profondes

Pluton même l’a redouté.

Je ne sais ce que ç’eût été

Sans cette favorable parque

Qui la vie lui a ôté

Pour la rendre à notre monarque,

Car tous les mieux sensés remarquent,

Jugeant de son intention,

Que le Roi lui servait de masque

Pour couvrir son ambition,

Et cette feinte affection

Qu’il disait avoir pour la France

N’était rien qu’une fiction

Pour mieux augmenter sa puissance.

Il tenait l’État en balance

Sans ordre, justice ni poids

Pour dessous son obéissance

Assujettir tous les François.

Enfin ce cauteleux matois

S’il eût pu vivre davantage,

Il eût mis le Roi sous ses lois

Pour posséder son héritage.

Ô grand prince, si tu es sage

Ne fais plus de tels favoris

Car il te ferait le partage

Comme l’on dit, de Cormery [?]

Numéro
*0621


Année
1642

Description

32 vers

Notes

Ci-gît 1341


Références

BHVP, MS 555, f°12r-13r

Mots Clefs
Richelieu