Sans titre

Le pape apprenant la mort de Mazarin,

La cour s’afflige et porte le grand deuil

De n’avoir plus le prélat Jules.

Mais pour moi, si mes pleurs vont jusqu’à son cercueil

C’est qu’avec lui s’en vont mes bulles.

 

Numéro
*0600


Année
1661

Description

5 vers

Notes

CI-gît 1309


Références

BHVP, MS 551, p.43

Mots Clefs
Mazarin