Pluton aux démons

                 Pluton aux démons

Démons, de mes fureurs ministres éternels,

Pour des crimes communs suspendez votre rage ;

Colbert est ici-bas la peste des mortels ;

Pour punir ce voleur mettez tout en usage.

 

De ses coffres remplis il a fait des autels ;

Pour tirer de l’argent à tous il fit outrage ;

Le riche fut proscrit au rang des criminels,

Et le peuple par lui fut mis en esclavage.

 

Il est un digne objet de vos feux irrités ;

Et tous ceux de l’Enfer, il les a mérités.

Bourreaux, ingénieux inventeurs de supplices,

 

Vengez le peuple et Dieu d’un éternel effort ;

Trouvez dans ses tourments à vos maux des délices,

Mais sans vous épuiser, car Berryer n’est pas mort.

Numéro
*0365


Année
16783

Description

Sonnet

Notes

Ci-gît 0458


Références

Nouveau Siècle, t. II, p.218-19

Mots Clefs
Colbert