Parodie burlesque de la première ode de Pindare