Sonnet de Monsieur de Nevers à Monsieur le cardinal de Lyon sur la mort de son frère