Épitaphe de M. Arnauld par l’abbé Fail